Google+
logo logo  

Marjorie MAYANS

    • ROMAIN LANGASQUE

      ROMAIN LANGASQUE
      deco
    • Baptiste COUILLOUD

      Baptiste COUILLOUD
      deco
    • Mélanie ASTLES

      Mélanie ASTLES
      deco
    • Simon DELESTRE

      Simon DELESTRE
      deco
    • Michael SIMUTOGA

      Michael SIMUTOGA
      deco
    • Alexander LEVY

      Alexander LEVY
      deco
    • Thomas DOMINGO

      Thomas DOMINGO
      deco
    • Marjorie MAYANS

      Marjorie MAYANS
      deco
    • Safi N'DIAYE

      Safi N'DIAYE
      deco
    • Wesley FOFANA

      Wesley FOFANA
      deco
    • Tony ESTANGUET

      Tony ESTANGUET
      deco
    • Laura FLESSEL...

      Laura FLESSEL-COLOVIC
      deco
    • Arthur BONNEVAL

      Arthur BONNEVAL
      deco
    • Martin FOURCADE

      Martin FOURCADE
      deco
    • Thierry DUSAUTOIR

      Thierry DUSAUTOIR
      deco
    • Arnaud ASSOUMANI

      Arnaud ASSOUMANI
      deco
  • ROMAIN LANGASQUE

    ROMAIN LANGASQUE
    deco
  • Baptiste COUILLOUD

    Baptiste COUILLOUD
    deco
  • Mélanie ASTLES

    Mélanie ASTLES
    deco
  • Simon DELESTRE

    Simon DELESTRE
    deco
  • Michael SIMUTOGA

    Michael SIMUTOGA
    deco
  • Alexander LEVY

    Alexander LEVY
    deco
  • Thomas DOMINGO

    Thomas DOMINGO
    deco
  • Marjorie MAYANS

    Marjorie MAYANS
    deco
  • Safi N'DIAYE

    Safi N'DIAYE
    deco
  • Wesley FOFANA

    Wesley FOFANA
    deco
  • Tony ESTANGUET

    Tony ESTANGUET
    deco
  • Laura FLESSEL...

    Laura FLESSEL-COLOVIC
    deco
  • Arthur BONNEVAL

    Arthur BONNEVAL
    deco
  • Martin FOURCADE

    Martin FOURCADE
    deco
  • Thierry DUSAUTOIR

    Thierry DUSAUTOIR
    deco
  • Arnaud ASSOUMANI

    Arnaud ASSOUMANI
    deco
retour à la liste
profil

naissance

le 17 novembre 1990
Tremblay-en-France (93)

Sport

Rugby

Club

Blagnac Saint-Orens (BSORF)

PORTRAIT 

À bientôt 26 ans, elle est déjà indispensable en Équipe de France. Celle que l’on surnomme « la reine du plaquage » n’a pas manqué un match de la dernière Coupe du monde, avec un bilan plus que satisfaisant avec la troisième place finale pour les Bleues.

Mais avant de briller sous le maillot tricolore, Marjorie Mayans découvre le rugby par un concours de circonstances. Née en région parisienne, elle pratique le tennis depuis son plus jeune âge à Noisy-le-Sec (93). En 1998, la tempête ravage les courts de son club et la contraint à se réorienter : son petit frère joue alors au rugby sous les couleurs du club local. Venue assister à un entraînement, Marjorie est immédiatement séduite et intègre le club. Elle devient ainsi la deuxième fille à participer aux matches des garçons.

La joueuse avance et lorsqu’elle arrive en 2002 à Toulouse, c’est dans un club uniquement constitué de filles, Blagnac Saint-Orens (BSORF). De troisième ligne, elle glisse alors vers la position de trois-quarts centre. Un choix payant. Sa progression est constante et Marjorie est sélectionnée pour la première fois en Équipe de France le 29 novembre 2011, contre l’Italie.

Depuis, elle n’a plus quitté le maillot bleu et aligne les performances : une victoire associée du Grand Chelem lors du Tournoi des 6 Nations 2014, et la troisième place de la Coupe du monde 2014, en France. Sa vie en bleu ne s’arrête pas au XV, puisque Marjorie Mayans est très active avec l’Équipe de France de rugby à VII. Une discipline qui convient particulièrement à son jeu en percussion et en plaquages, et qui lui permet de découvrir le monde : Dubai, Hong Kong ou Guangzhou, le « Seven » pourrait bien la conduire aux Jeux Olympiques de Rio, en 2016.

En parallèle de sa passion pour le rugby, Marjorie poursuit un master intitulé « politique et sécurité » à l’université de Toulouse. À l’aide d’horaires aménagés, elle peut ainsi mener une double vie d’étudiante et de rugbywoman. À l’instar de Safi N’Diaye, cette position lui tient particulièrement à cœur et contribue à son équilibre personnel.

 

EXTRAIT DE PALMARÈS

En équipe nationale :

- 22 sélections en Équipe de France

- Vainqueur du Tournoi des 6 Nations en 2014

- 3e de la Coupe du monde en 2014

deco